Forum Blue

Forum sur les blue [lads]
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 protection rapproché new chap 18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
mrs charlie ryan

avatar

Nombre de messages : 230
Localisation : A Vauxhall
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Mar 25 Avr - 16:11

AAAAAAAAAAAAA TROP COOL TU LA MIS G VAIS LA RELIRE AVEC PLAISIR!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Noire

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 29
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Jeu 27 Avr - 16:13

Chapitre 8 :
Elle était châtain clair, assez grande très sportive, et elle pointait une arme, quand Lee est entré elle l’a baissé et commença a partir. Je prévins les mecs que j’avais un suspect, je suis partie en courant pour la rattrapé. Elle était a quelque mètre devant moi, elle se tourna et tira, je ne fis pas attention que la balle m’avait touché, je continuai a courir quand je ne la vie plus, elle avait du se caché quelque part. Je décida donc de retourné voir les garçons . j’étais dans la rue quand une petite fille me dit :
- Miss vous saignez du bras !
- Pardon, et m***de !
- Ça va allez.
- Oui, merci beaucoup.
Je me suis donc dépêché de rentré, maintenant je comprenais d’ou venait cette douleur. La balle m’avait juste éraflé mais ma chemise était foutu. Ça pisait le sang, mais se n’était pas grave. Quand j’arriva Lee se jeta sur moi et me demanda.
- Ça va ?
- Oui, je suis juste essoufflé.
- Mais tu saignes.
- C’est rien Steph, tu t’occupe de mon bras s’il te plait.
Steph s’approcha et me lança.
- Qui t’a fait ça ?
- La meuf que j’avais remarqué, je l’avais trouvé étrange des le début et elle m’a pas louper.
Steph avait un peu de mal a soigné ma plait.
- Tu peux enlever ta chemise, car sinon je n’y arriverai pas.
Les mecs furent surpris que je le fasse devant eux, mais ils n’étaient pas déçu de se qu’ils voyaient.
- Quoi vous avez jamais vu une fille en sous vêtement ?
- Si, mais tu fais ça malgré le monde.
- Je préfère encore ça que de perdre mon bras, a cause d’une infection.
- Ta pas tord.
Je regarda ma manche, elle était foutu donc je déchira les manche pour ne plus en avoir du tous. Ils me regardaient avec de gros yeux.
- Tu sais combien ça coûte une chemise comme celle la ?
- Oui 400 euros, c’est moi qui les payer, mais de toute façon elle était foutu avec le trou causé par l’impact.
- Comment fait tu pour être aussi calme alors qu’on vient de te tiré dessus.
- Elle m’a eu mais se n’est que parti remise, écouté c’est mon travail de prendre les balles a votre place.
- Tu ne dois pas nous protégé a tes dépend.
- Ça a toujours été comme cela, lança Titi, on se protégé mutuellement, et Elo donnerai sa vie pour n’importe lequel d’entre nous. Son travail et son équipe passe avant elle et sa depuis la mort de Luc.
- Que sait il passé ?
- Un samedi, on devait protégé le prince Albert de Monaco, et une meuf a voulu le tuer, je me suis mit entre la balle et le prince. Seulement Luc ne le voyait pas comme ça et il s’est jeté pour ne pas que la balle me touche, il est mort dans mes bras. Ce n’était pas seulement un coéquipier c’était aussi mon fiancé.
- On est désolé.
- Ce n’est rien, voila pourquoi mon travail passe avant le reste, je ne referai pas deux fois la même erreur. Excusé moi, il faut que j’appelle mon père.
Je me mit dans un coin a part, et composa le numéro de la boite.
- Bonjour société ********* que puis je pour vous.
- C’est Melle Vans, j’aimerai parlé a mon père.
- Je vous le passe.
Il y eu une petite musique et mon père répondit.
- Qu’y a t il ?
- Je viens de me faire tiré dessus, une meuf en voulais au mec donc j’ai essayé de la rattrapé et elle m’a tiré dessus, c’est juste une petite égratignure. Je devais te dire tous se qui se passe donc voilà.
- Tu es sur que ça va ?
- Oui, j’aurai besoin que tu appelles les filles, comme ça on pourra passé un peu plus inaperçu, une fille pour chaque mec.
- Très bien je te les envoie immédiatement, au studio, fait attention a toi surtout.
- Oui papa, merci allez a plus.
Je raccrocha et me dirigea vers les gars, je leur dis :
- Trois filles vont venir nous aidé, sa va permettre de passé un peu plus inaperçu, chacun de vous aura une fille, je vous préviens, y a pas intérêt a se qui l’y ai des problème de toutes façon les filles ne se laisseront pas faire.
- C’est ….
- Oui, tu as tous compris Steph.
- Alors la on va rire.
- Je commence a avoir peur, lança Lee.
- T’inquiète tu auras la plus gentille.
Titi et Steph se mirent a rire, ils savaient très bien que des 4 j’étais la plus chiante. Les mecs allèrent enregistré leur émissions et nous on resta devant l’entré a attendre qu’ils finissent. Je sortis pour voir comment ça se passait dehors, j’avais la tête qui tournait, je décida donc de rentré dans le studio. Lee me regarda étrangement.
- Quoi encore ?
- T’est très pâle.
- Ça va j’ai juste….
J’eu même pas le temps de lui répondre, que je tomba dans les pommes. Il me rattrapa et me porta.
- Je pense qu’on devrait rentré ?
- Je vais la prendre, il vaut mieux, si la presse vois ça c’est pas bon pour toi.
- Tu as raison, merci.
Titi me pris dans ses bras et on alla jusqu'à le voiture. Il n’y eu pas d’incident les garçons avaient compris que ça pouvais vraiment être dangereux. Je ne sais pas trop se qui c’est passé entre le moment ou je me suis évanoui et le moment ou je me suis réveillé dans ma chambre a l’hôtel. Je me changea et descendis dans le hall.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-->i-am-guilty<--

avatar

Nombre de messages : 607
Age : 25
Localisation : 38
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: kikou   Jeu 27 Avr - 16:14

J'adore trop même si j'ai deja lus!

J'espère que va y avoir une suite à FBI.. BIZOU

ps: J'ai perdu le pari...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Noire

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 29
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Jeu 27 Avr - 16:16

malou me la di, je te lavai tdi ke tu tiendrzi po
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-->i-am-guilty<--

avatar

Nombre de messages : 607
Age : 25
Localisation : 38
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: lol   Jeu 27 Avr - 16:21

Mais je mettais des musik alors je savais pas c'est pas juste fallait me le dire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vivi_james
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 695
Age : 27
Localisation : baaa devan mon pc
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Jeu 27 Avr - 16:26

ah la salope la meuf qui lui tire dessus grrrrr quand elle va la chopé elle va lui mettre la tete au caré mdr en plus elle lui a niqué son chemisier a 400euro non mais elle abuse la mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NaNi

avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 27
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Jeu 27 Avr - 16:30

Une meuf qui tire sur Le!!
Whaa! ca existe??? mdr
La suite miss!!! jvoudrais bien voir, comment va se passer a rencontre avec les filles!mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://just-a-nani.skyblog.com
La Rose Noire

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 29
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Ven 28 Avr - 12:34

[color=black]Chapitre 9 :
Quand j’arriva dans le hall, je vis Lee et les autres entrain de discuté dans le grand salon, Déborah était la, et avait l’air heureuse d’être si bien entouré, je resta la a les regardé. Je me retourna et vit une grande blonde se dirigé vers moi, je me dirigea vers elle .
- Erika, comment je suis trop contente de te revoir.
- Moi aussi, ça fait un bail, ton père nous a appelé donc nous voilà.
- Je ne pensais pas vous voir ce soir. Lily, Lynn c’est super de vous voir, alors vous devenez quoi maintenant.
- Moi, je suis militaire je m’occupe des recrue, lança Lynn.
- Et toi Lily ?
- Oh, moi je suis au stup. C’est plutôt cool.
- Il paraît que ta pris une balle ?
- Oui enfin elle a juste frôlé, elle n’a pas pénétré. Je vais vous présenté mes petit protégé.
Je me dirigea vers le grand salon avec les filles, ils étaient en grande discutions ils ne nous virent pas arrivé.
- Excusé moi, mais j’ai quelque personne a vous présenté.
- Euh, oui lança Simon en regardant les filles.
Ils se tournèrent tous vers nous.
- Très bien, les filles vous connaissez déjà les gars de l’équipe a part peu être l’asticot.
- C’est cool comme surnom, enfin contente de vous revoir.
- Nous de même.
- Après, il y a Mister Ryan, dit le blondinet.
- Hey, salut.
- Mister James, dit le machos .
- Salut. Merci du compliment.
- Simon Webbe, dit le sportif.
- Cool.
- Et Antony, dit le nounours.
- C’est moi !
- Je vous pressente donc Lynn la brune typé asiatique.
- Salut !
- Lily, la miss châtain clair, attention elle mord.
- Merci, Pitt ! lol.
- Et enfin Erika, la blonde dit aussi choupette.
- Salut, bon je crois que Pitt vous a déjà dis pourquoi on est la !
- On dirai trop Elo quand tu dis ça.
- Je sais !
Déborah se précipita sur moi, et me sera dans ses bras. Je compris immédiatement qu’il lui avait dit que j’avais été blesser.
- Ça va ?
- T’inquiète pas . Tous va bien, j’ai juste fait mon travail.
- Je sais mais tu te rappelle se que je t’ai dis, et ça me fait peur.
- Je sais mais je fais attention je te promet.
- Bon, tu aurais peu me dire que les garçons serai la !
- Je ne le savais pas non plus avant ce matin.
- C’est pas se que ma dit Lee.
Il me fit un grand sourire, j’entendis une voix derrière moi. Tous le monde regardais cette personne, je me retourna.
- Je suis désolé pour ce matin, tu as toujours su se qu’il fallait faire et je n’avais pas le droit de douter de toi.
- Ce n’est rien Matth, tu étais déjà pardonné, je savais que tu reviendrais, si je t’ai envoyer voir mon père c’est pour que tu réfléchisse a se que tu avais dit rien d’autre.
Il me pris dans ses bras, j’étais heureuse qu’il soit la, car sans lui se n’était pas la même chose.
- Alors comme ça, tu poursuit les gens dans la rue, et tu te fais tiré dessus, chapeau en une journée.
- Oh, c’est bon j’ai fait mon boulot.
- Oui mais tu n’aurai pas du y allez seule.
J’alla m’asseoir a coté de Lee, sur un fauteuil .
- Alors Mister Ryan quel est le programme de demain, vu qu’on est au complet.
- Eh bien j’avais pensé a une journée shopping si Melle nous autorise.
- Je ne sais pas, enfin je ne peux pas vous l’interdire, faite comme vous voulez.
- Oh, il y a un problème, alors explique nous.
- La fille de tous a l’heure, je suis sur de l’avoir déjà vu quelque part et je me demande si c’est vraiment après vous qu’elle en a.
- A qui tu pense, Elo, lança Mick.
- Tu sais très bien.
- Mais pourquoi s’en prendrait elle a eux.
- C’est pas a eux, mais a moi, j’ai pensé a sa tous a l’heure avant de descendre, a chaque accident j’étais la.
- C’est pas possible, pourquoi, tu ne lui as rien fait, tu es toujours resté a ta place.
- Je ne sais pas !
- De qui parlez vous ?
- La jeune femme de se matin.
- Oh, et c’est qui.
- Anika, je suis presque sur que c’est elle. Donc demain je resterai ici, et vous irez faire du shopping et on verra bien si il se passe quelque chose. Deb tu fais quoi demain ?
- Je ne sais pas encore pourquoi ?
- Ça te dis d’accompagné Lee, avec les filles !
- Oui enfin si ça le dérange pas.
- Il n’y a pas de problème j’en serai ravi.
- Très bien, je vous laisse je suis plus tôt fatigué. Les filles vous demandé vos chambre a l’accueil et vous mettez sur mon compte ok.
- Ok miss, bonne nuit
- Bonne nuit.
Je monta jusqu'à ma chambre, la porte était ouverte.[/color
]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vivi_james
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 695
Age : 27
Localisation : baaa devan mon pc
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Ven 28 Avr - 12:40

et toi tu nous laisse comme ca?non mais ca va pas tu nous met le stresse la pffffles jeunes alors mdr
une suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NaNi

avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 27
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Ven 28 Avr - 12:41

C'est qui anika???
Hein??
Bon, ben jveux bien une suite moi! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://just-a-nani.skyblog.com
-->i-am-guilty<--

avatar

Nombre de messages : 607
Age : 25
Localisation : 38
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: kikou   Ven 28 Avr - 12:56

Kikou la miss! Bah je voulais te dire que je t'adore trop trop grave et que tu sais trop bien écrire!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~MaLoU~

avatar

Nombre de messages : 75
Age : 28
Localisation : Limoges 87
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Sam 29 Avr - 14:53

aaaaaah élo ma vachounette!!!!
oui alors voilà je t'ordonne de metre une suite!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovemeforme.skyblog.com
La Rose Noire

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 29
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Dim 21 Mai - 12:08

Chapitre 10 :
J’entra doucement et alluma la lumière, il n’y avait personne mais on avait fouillé dans mes affaires. J’étais entrain de ranger mes affaires quand j’entendis quelqu’un dans le couloir, je n’avais pas fermé ma porte. Je vis Lee se précipité dans ma chambre. Il me regarda et demanda :
- Que c’est il passé ?
- J’aimerai bien le savoir, il ne me manque rien mais qu’es ce qu’ils peuvent bien cherché ?
- Je ne sais pas, tu étais sérieuse quand tu as dit qu’ils en avaient après toi.
- Oui, enfin je pense.
Je me suis assise par terre et posa mes mains sur mon visage. Lee s’approcha de moi et posa sa main sur mon épaule avant de s’asseoir en face de moi.
- Tu es une fille génial et …
- Lee sort de ma chambre s’il te plait.
- Mais je ne comprend pas.
- Sors s’il te plait.
Il sortit sans avoir de réponse, je ferma la porte et m’allongea sur mon lit en pleure .
* pourquoi faut il, toujours que quand je m’attache a quelqu’un les pire chose arrive, je ne peux pas lui dire, ni même lui montré, je vais donc faire comme si de rien était, c’est peu être mieux ainsi.* Je m’endormi, mais je n’avais pas un sommeil très calme, je me réveilla en sursaut, je décida donc d’aller voir si Titi dormait.
Je sortis de la chambre tous l’étage était calme, ils devaient tous dormir, je frappa a la porte de Titi. Il n’y avait pas de bruit, je décida donc de faire demi tour, quand il ouvrit la porte.
- Elo, mais qu’es ce que tu fais la.
- Je n’arrive pas a dormir.
- Allez viens on va discuté.
Il me fit enté dans sa chambre et on s’installa sur son lit( et non, ce n’est pas se que vous pensez)
- Alors dis moi se qui ne vas pas ? Je dirai que ça concerne Lee !
- Tu me connais, tu sais comme je suis, et a chaque fois que je m’attache c’est la même chose, soit il parte soit il meurt.
- Arrête de dire ça, tu sais très bien que tu n’y es pour rien.
- Je n’en suis pas si sur ?
- Arrête, tu te dévalorisé comme ça, tu es une fille exceptionnel et tu sais se que tu veux.
- Oui mais mon travail va finir par me tuer.
- Tu as peur, j’ai raisons .
- Je suis persuadé que cette fille en a après moi, mais je ne sais pas pourquoi !
- Allez n’y pense plus.
Il me prit dans ses bras, il me connaissait si bien, depuis le temps qu’il était près de moi.
- Je peux dormir avec toi, enfin…
- Je sais Elo, allez viens.
Je me blotti dans ses bras et m’endormi. Je crois que c’est ça qui me manque d’avoir un homme avec moi .ce matin, vers 8h, Titi me réveilla car on devait retrouver les autres pour leur dires se qu’il aurai a faire et avec qui il devait faire équipe, on frappa a la porte. Titi se leva et alla ouvrir :
- tu n’as pas vu Elo, elle est pas dans sa chambre ?
C’était Lee et deb, qui me cherchait, je me leva et alla devant la porte.
- Je suis la ! pourquoi faites vous cette tête, il y a pas de blesser, ni de mort.
- Mais que fais tu la ?
- Je n’arrivai pas a dormir donc je suis venu discuté avec Titi, voilà ou vous voulez d’autre explication.
Lee ne savait plus quoi pensé il était choqué.
- Il y a un problème Lee ?
- Non pas le moins du monde.
Ils tournèrent les talons et se dirigèrent vers la chambre de Lee. Je décida donc de retourné dans ma chambre et de prendre une douche. Pourquoi Lee avait il réagit ainsi pff ça n’a que peux d’importance, ça fait déjà une semaine que je le supporte. Bon je suis prête je vais donc descendre .
Arrivé en bas, je vois Lee dans les bras de Déb, ça va ! pourquoi je pense ça, je devrais être heureuse pour elle.
J’avança dans le grand salon, Lynn était entrain de parlé a Ant, Lily avec Duncan et Erika avec Max, Simon il parle avec Steph . Quand j’entre un grand silence s’installe et il regarde tous Lee. Titi arriva derrière moi et me fit un bisous sur la joue, pour me donner un peu de courage.
- Très bien, la journée s’effectuera comme ça, vous avez donc une journée shopping, je veux que Lynn tu accompagne Ant, Lily tu ira avec Duncan et toi Choupette je te confit Simon tu devrait bien t’entendre avec….
- Je crois qu’il y a un problème, lança Lee, si toi tu reste la, qui s’occupe de moi.
- J’allais y venir, Déborah t’accompagne et vous serez suivit par Max, si il y a des question c’est maintenant, asticot tu va tous de même suivre Lynn et Ant, seulement loin qu’on te repère pas.
- Très bien !
- Mick va venir avec toi, Matth tu vas suivre Lily et Dunc, discret….
- Toujours !
- Steph avec choupette et Simon. Si il y a quoi que ce soit je veux que vous reveniez a l’hôtel, Titi quand a toi je voudrai que tu ailles voir mon père et tu lui parles de se que je t’ai dis ce matin pour Anika.
- Très bien !
- Et toi tu vas faire quoi ? lancèrent lads.
- Ceci est mon affaire.
- Tu vas pas faire de connerie un !
- Ceci ne te regarde pas, bonne journée.
Je tourna les talons et Déborah vint me voir.
- Tu m’en veux.
- T’en vouloir pour quoi ?
- Pour moi et Lee !
- Je m’en fiche, tu sais je suis heureuse pour toi, j’ai appris a le connaître et c’est un type très sympa.
- Pourquoi tu étais avec Ludo se matin ?
- J’ai discuté avec lui et je me suis endormie dans sa chambre, c’est tous, bon il faut que je te laisse, puis amusé vous bien.
Je la planta au milieu du hall. Une fois arrivé dans ma chambre je cherchai ma veste longue noir façon matrix, et mon 9 millimètre, j’allai rendre visite a des potes ! enfin si je peux appeler ça comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Noire

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 29
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Dim 21 Mai - 12:09

Chapitre 11
Je sortis de ma chambre, je ne me doutais pas qu’ils étaient encore tous la. Je sorti de l’hôtel et me dirigea vers ma voiture quand un main m’attrapa. Je me retourna et mis mon poing dans la figure a celui qui me tenait.
- Tu vas ou comme ça ! M***e tu m’as fait mal.
- Je suis contente t’a qu’a pas me suivre, je fais se que je veux, c’est bien clair.
- Deb s’inquiète tu sais, c’est elle qui m’a demandé de venir.
- Ecoutes Lee, c’est sympa mais la j’ai du boulot alors laisse moi tranquille.
- Ton boulot c’est de nous protégé, alors….
- C’est ce que je fais, alors fou moi la paix, ça vaut mieux pour toi que tu ailles rejoindre les autres et faire ce qui était prévu.
- Et que vas tu faire ?
- Ça ne te regarde absolument pas.
Je monta dans ma voiture et le laissa la . Il retourna au près des autres.
- Elle est partie ou, demanda deb.
- Je ne sais pas, mais elle était pas très contente de me voir, maintenant j’ai mal a la mâchoire.
- Elle t’a frappé, oh mon pauvre petit Leenouchet elle a une dent contre toi, lança choupette.
- Arrête, ce n’est pas drôle, si elle est comme ça c’est qu’elle a peur, les interrompit Titi.
- Mais peur de quoi ? lancèrent Dunc et Simon.
- De perdre tous se qu’elle a ? c’est a dire pas grand chose.
- Ça vie ! lança Deb.
- Quoi ?
- Vous avez très bien compris, la seule chose que Elo a c’est sa vie, elle paraît heureuse quand on la voix mais se n’est qu’une façade.
- Elle est si forte, dit Ant.
- C’est se qu’elle veut montré mais c’est loin d’être la réalité. Elle a énormément souffert, son père ne sais jamais occupé d’elle. Elle travail dans cette boite pas parce que c’est son père, mais pour ce qu’elle vaut.
Pendant ce temps je me dirigeai vers la cité HLM de Evry . Une fois arrivé je pris une grande inspiration et sorti de la voiture, une bande de jeune se dirigea vers moi.
- Wouha, qu’es ce qu’une aussi jolie fille que toi viens faire dans cette cité.
- Fou moi la paix man avant que je ne m’énerve.
- Tu mord , c’est cool j’aime bien.
- Ne me touche pas ou tu vas le regretté.
Il me prit par le bras. Je sortis donc mon arme a feu.
- Ecoutes moi man, si tu veux pas que je t’explose la cervelle, lâche moi .
- Ok, calme toi, je suis pas armé.
- C’es tu ou je peux trouvé, Malik et ses mec.
- Pourquoi tu veux voir mon frère.
- Comment t’as grandi, désolé je ne t’avais pas reconnu.
- ….
- Tu ne me reconnais pas, c’est Elodie. Tu te rappelle de petit Tintin.
- C’est pas vrai, comment ça fait un bail, tu as trop changer, viens je vais te mener a mon frère.
On se dirigea vers un grand immeuble ou deux mecs montaient la gardes. Ils me regardèrent étrangement mais me laissèrent passé. Quand j’arriva devant une porte Tintin me dit :
- Reste la, je vais voir s’il peut te recevoir.
- Très bien !
Il entra dans la pièce, j’attendis bien 10min, quand Tintin ressorti, il me fit signe d’avancé. J’entra doucement dans la pièce, je vis Malik assis sur une chaise dans le fond de la salle, il avait un grand sourire.
- Je suis content de te revoir !
- Moi aussi, seulement je travail et j’aurai besoin d’info.
- Oh, et sur quoi ?
- Connaît tu une fille qui se fait appelé Anika.
- Je la connais mais pourquoi la cherches tu ?
- Sais tu ou je peux la trouvé ?
- Si tu me dis pourquoi tu l’as cherché.
- Elle m’a tiré dessus hier, elle a une dent contre moi.
- Mais comment le sais tu, pour qui travail tu ?
- Personne, tu ne veux pas me le dire très bien, tu n’es pas prête de me revoir, en fait regarde bien les information c’est prochain jours il se pourrait que tu y trouve des réponse.
Je sortis de l’immeuble et repris la route jusqu'à l’hôtel.
Pendant ce temps, dans les rues de Paris.
Notre petit groupe s’amusait plutôt bien, ils étaient resté tous ensemble et entrait dans chaque magasins, ils avaient les bras chargé, Lee et Deb filait le parfait amour. Ils s’entendaient tous très bien avec leur hôtes même Max parlait a l’asticot. Il ne se passa rien d’inhabituelle jusque la. Sauf quand une jeune fille châtain clair se jeta sur Deb, elle l’avait bien amoché, ils décidèrent de rentré a l’hôtel.

Je venais d’arrivé quand mon portable sonna.
- Oui !
- Tu es ou ?
- Devant l’hôtel pourquoi ?
- Rejoins moi dans ma chambre.
Je raccrocha et monta les escaliers.


Chapitre 12 :
J’entra dans sa chambre, il était assis sur son lit, il me fit signe de le retrouver. Je ferma la porte derrière moi et alla le voir, il me demanda :
- Tu es sur que ça va ?
- Oui, pourquoi ?
- Tu as frapper Lee se matin, je te connais Elo, et je t’avoue que je m’inquiète pour toi.
- Il faut pas, tous va bien, je te le promet.
- Je ne te crois pas, tu agis sur la défensive, tu cherche a tous pris a te protéger, mais la question c’est de quoi ?
- Je ne cherche pas a me protégé.
- Alors pourquoi ton petit joujou est a ta ceinture, arrête de vouloir me mentir et te mentir a toi même.
- T veux tous savoir, ou j’ai peur, et oui la grande Pitt a peur de mourir, de perdre la seule chose a laquelle elle tiens sa vie, cette fille elle en a après moi ,j’en ai la preuve. Je ne suis pas aussi fort que je le paraît, je n’ai qu’une famille c’est vous, alors maintenant tes content tu sais ce que je ressens.
- ….
- Répond moi Titi.
- Je ne sais pas quoi te dire, tu es une fille si forte qui ne sais jamais laissez démonté, même après la mort de Luc, et aujourd’hui tu t’effondre pourquoi.
- Je n’ai plus confiance en moi, et vous non plus, je m’en suis rendu compte depuis le début de la semaine. Je ne suis qu’une petite fille qui as toujours voulu faire plaisir a tous le monde, j’ai toujours montré que j’étais forte pour ne pas souffrir, pour ne pas souffrir du manque d’amour.
- Elo je ne savais pas.
- Personne ne le sais, et personne ne doit savoir, je suis se que je suis, rien d’autre. Je dois resté la fille dur qui n’as pas de cœur, afin de ne pas souffrir. Tu dois me promettre de n’en parlé a personne.
- C’est promit.
Il me serra dans ses bras, je décida de descendre a l’accueil pour les prévenir que je ne voulais pas être dérangé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vivi_james
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 695
Age : 27
Localisation : baaa devan mon pc
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Lun 22 Mai - 11:41

ah c est super plein de suite d un coup ca fais plaisir j adore
une suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minouch(^_^)

avatar

Nombre de messages : 60
Localisation : STRASBOURG
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Jeu 25 Mai - 0:24

tro excellente cette fic !!!! g bien aimé le passage ou élo met une patate a Lee excellen gt mdr lol!!!!!

VITE UNE SUITE !!!! et je v essayé de lire t otre fic parske si L st oci bien raconT ke cele la c sur kje v lé aimé !!!!

kissouss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Noire

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 29
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Jeu 25 Mai - 18:17

Chapitre 13 :
Quand je suis arrivé en bas, j’ai vu Duncan arrivé vers moi, il parlait si vite que je ne comprenais rien.
- Stop j’ai rien compris.
- Une fille c’est jeter sur deb.
- Pourquoi vous ne m’avez pas appelé
- On est rentré immédiatement.
- Elle est ou, elle va bien. Cette meuf je vais me la faire.
- De qui parle tu ?
- Personne. Elle va voir ce que c’est de s’en prendre au gens que j’aime.
Lee arriva avec les autres ainsi qu’avec Deb, elle ne me regarda même pas, elle passa a coté de moi, sans dire un mot sans me regardé. Lee me jeta un regard noir comme si je l’avais fait exprès . Choupette vint me voir.
- Excuse les, ils sont un peu stressé par se qui vient d’arrivé.
- Mais se n’est pas de ma faute, alors merde, c’est clair, allez tous vous faire voir.
Je partis donc vers ma chambre, laissant tous le monde sur le c*l en bas. Je m’enferma et ne bougea pas pendant près d’une heure, j’avais mal tellement mal. Je décida d’aller manger dans la salle a manger de l’hôtel, seulement j’aurai préféré évité se qui va suivre. Quand je suis arrivé, tous le monde était la entrain de rire, même titi. Personne ne m’avait vu, les larmes coulaient toute seule, je ne veux pas qu’ils me voient. Ils étaient bien sans moi. Je monta dans ma chambre pour prendre le peu d’affaire que j’avais, tous en pleurant je descendis les marches et m’arrêta devant la porte de la salle a manger. Ils étaient toujours la a rire, j’alla donc payer se que j’avais a payé et rendre mes clef, mon portable sonna :
- Oui !
- Tu es toujours dans ta chambre ?
- Non, j’ai décidé de partir, je te confit l’équipe.
- Ah non ! tu peux pas faire ça, Elo écoutes on est tous ensemble et on aimerai que tu viennes.
- Je sais de la ou je suis je vous voit et vous n’avez pas besoin de moi. Je pars, excuse moi Titi.
Je raccrocha et pris mon sac, j’étais pour passé la porte quand j’entendis :
- Elo !
- Ecoute je préfère partir alors laisse moi.
Je ne m’étais pas retourné, Duncan et Titi se mirent devant moi.
- Tu vas venir avec nous et arrêtes de faire ta tête de mule, me lança titi.
- C’est facile pour toi, j’en ai ma claque.
- On t’a vu tous a l’heure, tu nous regardais, et tu pleurais.
- Qu’es ce que ça peux te faire Duncan, tu as une vie de rêve depuis quoi 7 ans. Moi je me bat depuis que j’ai l’age de 7ans, alors viens pas faire celui qui me connais.
- Lui ne te connais peu être pas, mais moi oui, et je sais que tu vas venir avec nous.
- La tu rêves.
Je continua ma route, je ne savais plus quoi pensé. Je sortis de l’hôtel et me dirigea vers ma voiture. L’ouvrit et posa mes affaire dedans, mon regard se posa sur l’hôtel. Je m’appuya sur la voiture le regard dans le vide.
- Je savais que tu ne partirai pas !
- Oh, se n’est pas parce que e ne suis pas encore partie que je ne le ferai pas. Je réfléchissais.
- Tu ne le feras pas. Pour lui !
- Si je ne pars pas ce n’est pas pour lui !
- Alors pour qui ?
- Toi, tous simplement.
- Oh, tu caches autre choses la miss.
- Oui ça.
Je m’approcha de lui et l’embrassa, je le laissa reprendre ses esprit, je me retourna pour entré dans ma voiture.
- Tu crois pas que je vais te laissé repartir.
- Si ! pourquoi ?
- Parce que maintenant tu reste avec moi.
- Tu sais très bien que se n’est pas une bonne idée.
- C’est toi qui le dis.
Il m’entraîna jusqu'à l’intérieur de l’hôtel .
- Je vois que tu as réussi !
- J’arrive toujours a mes fin !
- Pff si tu veux.
On entra dans la salle a manger, j’avais encore les yeux rouge et Lee me regarda méchamment. Je lui lança :
- Si t’es pas content tu t’en vas !
- Tu aurais peu nous dire.
- Dires quoi ? Qu’elle allait s’en prendre a Déborah, je ne le savais pas. Alors rejète pas la faute sur moi.
Il s’était levé et était face a moi.
- Tu mériterai que je te met mon poing dans la figure.
- Vas y j’attend de voir.
- C’est ça continu de jouer tes malignes, tu sais pas de quoi je suis capable.
- Eh bien vas y montre moi !
Il me mit une droite.
- C’est tous se que tu sais faire, désolé mais j’ai rien sentie.
- Vous avez fini tous les deux, lança Ant.
Je pouvais voir de la colère dans ses yeux, il me frappa une deuxième fois.
- Alors tu répond pas !
- As quoi, au caresse que tu me fais depuis tous a l’heure.
Il était énervé, vraiment énervé. Il enchaîna les coût. C’était le moment pour moi de réagir. Je lui mit deux droite qui me calma net.
- Tes pas bien ! me lança Deb.
- Ça fait mal, je suis contente, tu vois quand tu es en colère tu peux taper autant que tu veux, tu ne blèsera pas ton adversaire, alors que si tu garde la colère enfoui en toi, sans jamais la montré la colère se transforme en rage.
- T’es vraiment une malade, même pire.
- Redis ça une fois je te fais sauté la cervelle c’est bien clair.
- Ça suffit, vous etes totalement inconscient, toi Elo tu aurai peu lui détruire la mâchoire, et toi Lee tu es plus que stupide, lança Dunc.
- Lee je peux te dire un truc la s’est rien, tu peux même pas imaginé se que je peux ressentir contre cette fille. Un conseil ne fait jamais de mal a Deb car je te tue.
- Je n’en ai pas l’intention.
- On te connais tous Lee, on sais de quoi tu es capable, méfie toi….
Mon portable sonna.
- Quoi !
- Mon cœur on a un gros problème.
- Qui est ?
- Anika a envoyer un message.
- Et ? allez dis moi.
- Elle a dis que quoi qu tu fasse elle aurai se qu’elle voudrait.
- C’est a dire.
- Ta peau.
Je raccrocha et m’effondra en larmes, personne ne comprenais.
- Elo qu’es ce qui ne va pas.
- Tous vas bien, juste une lettre de menace encore une.
- Comment ça encore une, il y en a eu qu’une.
- Tu te trompe grandement Lee.
- Je comprend pas, Explique nous, me demanda choupette.
- Il n’y a rien a expliqué, elle va me poussé a la faute, c’est tous.
- J’ai toujours rien compris, lança Lee.
- C’est normal tes blond, lancèrent Sy et Lynn.
- C’est bon vous deux.
J’étais toujours assise par terre a pleuré, je n’avais pas l’intention de leur dire pourquoi cette fille m’en voulait.
Je me leva et me dirigea vers les escalier et monta jusqu’au couloir ou se trouvait toute nos chambre. Quelqu’un me prit par le bras et plaqua contre le mur en m’embrassant, je connais que trop bien se parfum qui hante mes nuit, je ne pouvais refusé c’est caresse pourtant il le fallait.
- Ecoute Lee, je t’apprécie beaucoup mais tu es avec Deb, et je ne veux pas lui faire du mal.
- Je pense a toi toute la journée, j’en peux plus j’ai envie d’être avec toi, chaque seconde sans toi est un supplice.
- Ça suffit, va voir Deb et fait comme si il ne s’était rien passé, d’ailleurs il s’est rien passé.
- Pourquoi tu te cache ?
- Je ne me cache pas je me protége car personne ne le fait pour moi.
- Je pourrais le faire !
- Non ! enfin je veux dire que je ne veux pas. Ecoute la situation est assez difficile, je ne veux pas voir deux fois la même chose.
- Tu parles de Luc et de l’accident.
- Oui enfin, ce n’était pas un accident elle savait qu’il le ferai, elle cherche a me pourrir l’existence, je t’en pris resté avec Deb, je ne veux pas qu’elle s’en prenne a toi, tu devrais allez rejoindre les autres, moi je vais allez me couché.
- Deb est rentré chez elle, et ….
- Non Lee, allez va t’amusé avec les autres.
- Je n’ai pas le choix.
- Non !
Je l’embrassa au coin des lèvres et entra dans ma chambre, j’alla prendre une douche et me mis devant la télé.


Chapitre 14 :
Je m’installa sur mon lit en regardant la télé. Je fini par m’endormir .
* on sort de la voiture, il y a beaucoup de monde autour de nous , je fais de mon mieux pour que personne le touche, mais yeux sont en alerte, Max viens de me dire qu’il y a des gens armé, dans l’assemblée, j’entend un coup de feu alors qu’on est en haut des marche. Je vois Luc se jeter sur moi, et s’effondré. Max fait rentré le prince dans le palais de justice. Moi j’essaye d’arrêté l’hémorragie, mais rien a faire, Luc ma dit d’une voix faible: Elo, tu es se qui mes arrivée de mieux, je t’aime. *
- NONNNNNNNNNNNNNN !!!.
Je me réveille en pleure, j’entend quelqu’un dans le couloir, j’ai du réveillé tous l’étage. On frappa a ma porte. Je ne répond pas. Je ne veux pas qu’on me voix comme ça, je suis vulnérable rien d’autre. La porte s’ouvre, je vois Lee passé sa tête pour voir si je suis la, il entre et me demande :
- Ça vas, je t’ai entendu crie de ma chambre, donc je suis venu.
- Je te remercie ça va .
- Excuse moi de te dire ça, mais ça n’a pas l’air, tu pleure et tu tremble, enfin je vais te laissé alors.
Il tourna les talons et se dirigea vers la porte.
- Lee, attend, je veux pas resté toute seule.
Il ferma la porte et se dirigea vers moi. Il me regarda avec un regard très tendre. Je lui fit signe de venir s’asseoir . Il me pris dans ses bras pour me calmé. Je m’allongea, il me caressait les cheveux et le visage, jamais je n’aurai peu penser le voir comme ça .
- Maintenant que tu es calme je vais retourné dans ma chambre.
- Non, je veux que tu reste, enfin si tu veux bien.
Je lui fit signe de s’installé a coté de moi. Se qu’il fit. Tous en étant allongé l’un a coté de l’autre, je lui dit :
- Ce n’est pas vraiment après toi qu’elle en a Anika.
- Comment ça ?
- Eh bien, c’est a moi qu’elle veut faire du mal, elle savait très bien que Luc me sauverait, c’est pour ça qu’elle la fait, l’autre jour je l’ai empêché de te faire du mal, c’est pour ça qu’elle est parti, seulement j’ai bien peur que la prochaine fois tous soit différent.
- Pourquoi ?
- (en pleurant) parce que je tiens a toi, et que je ne la laisserai pas te faire du mal.
- Tu ne te sacrifierai pas pour moi !
- Si, c’est mon travail.
Il m’embrassa tendrement sur l’épaule et y posa sa tête.
- Je ne te laisserai pas faire !
- Tu ne verra rien arrivé, si j’avais peu l’évité la première fois je l’aurai fait.
- Elo je sais que ça peut te paraître un peu bizarre mais….
- Je ne veux rien savoir, je ne veux pas savoir se que tu pense de moi.
- Je veux que tu saches.
- Ne rend pas les chose plus difficile qu’elles ne le sont.
- Tu comprend pas, j’ai besoin de toi, aujourd’hui je ne me sentais pas en sécurité malgré qu’il y est Max avec nous, quand tu es avec moi, j’ai l’impression que rien ne peux m’arrivé.
- Tu sais j’ai peux être un très grande volonté, mais le seule moment ou je me sent en sécurité c’est quand je suis dans les bras de la personne a qui je tiens.
- Comme en se moment.
- Oui !
Il m’embrassa, je savais que c’était une erreur, mais tans pis. J’avais envie d’être avec lui, de me donner a lui. Plus rien n’existait autour de nous, on était ensemble c’est tous. Il me fit l’amour comme jamais .C’est vrai j’étais bien avec lui mais je venais de trahir ma meilleur amie. J’étais dans ses bras je me sentais en sécurité mais je savais que dans quelque heure tous allait changer, il ne devait pas me montré d’affection ou elle s’en prendrai a lui. Vers 6h je le réveilla :
- Lee, lève toi, s’il te plait.
- Mummm je dors.
- Tu ne dors pas puis que tu viens de me parlé.
- Si je dors et tu devrais toi aussi dormir.
- Je ne peux pas, il faut que tu retourne dans ta chambre.
- Pourquoi ?
- Tu sais très bien pourquoi, cette nuit j’ai fait une grosse erreur, tu es avec Deb, et je n’aurai jamais du faire ça.
- C’était vraiment une erreur.
- Tu connais déjà le réponse, seulement il ne faut pas que se que je ressent pour toi joue un rôle pour qu’elle nous fasse souffrir et je ne veux pas que tu souffre.
- Ms en disant ça tu me fait souffrir, chaque minute je pense a toi, je veux être avec toi.
- Ce n’est pourtant pas possible tans qu’elle sera en liberté, allez avant que les autres ne nous voie.
- Pour être heureux vivons caché.
- C’est peux être ça la clef, mais pour le moment il faut faire comme si rien ne s’était passé.
- Très bien.
Il sortit de ma chambre en faisant attention qu’il n’y est personne. Je ne sais plus quoi pensé. J’ai tellement envie d’être avec lui, de le prendre dans mes bras . pourquoi faut il que ce soit si dur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minouch(^_^)

avatar

Nombre de messages : 60
Localisation : STRASBOURG
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Jeu 25 Mai - 18:31

olala je sui contente ke t mi une suite en + L é tro génial !!!!! kom je ladore tro cette fic jspr k'élo va la choP ste s***** et kL poura vivre ac Lee sans ke sa meilleure amie pike une crise !!!!

VITE UNE SUITE !!!

kissouss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Noire

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 29
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Dim 28 Mai - 10:58

Chapitre 15 :
Je m’habilla et alla les attendre dans le grand salon. Tous était calme, un homme en noir entre dans l’hôtel et se dirige vers moi.
- Melle Vans ?
- Oui, c’est moi !
- Votre père ma demandé de vous remettre cette lettre.
- Je vous remercie mais pourquoi n’est il pas venu lui même.
- Il ne peux pas, il vous explique tous dans cette lettre , en revoir.
Il me laissa planter la avec la lettre de mon père, c’était bien son écriture. J’ai peur de l’ouvrir, allez du courage.


« Ma cher Elodie,
je sais que je n’ai pas été un bon père, et aujourd’hui je dois t’avoué une erreur que j’ai fait après que ta mère soit morte. Anika est une fille qui a un fort caractère comme toi, et elle aurai voulut prendre ta place dans mon cœur, seulement je ne l’ai pas laissé faire. Ce pourquoi je t’écris cette lettre, c’est pour te dire que j’aimerai que tu me pardonnes mes erreur, la boite est officiellement a ton nom, moi je m’en vais, je savais qu’Anika viendrais et c’est fais, je veux que tu fasses très attention a toi, et n’oublie jamais que je t’aime.
Ton père a jamais. »


Je m’étais mise a pleuré en lisant ça lettre, elle avait tuer mon père, dans l’enveloppe se trouvait les clef de la maison familiale ainsi que celle de la boite. Ainsi qu’une bague orné de petit diamant très fin. Elle va me le payer. Déborah arriva quelque minutes après et me lança :
- Qu’es ce qui ne va pas ?
- Elle a tuer mon père, alors que c’est son père aussi.
- Quoi je ne comprend rien, tu es entrain de me dire que Anika est ta demi sœur, pourquoi t’en veux elle alors.
- Elle m’en veut parce que j’ai eu se qu’elle n’a pas eu, l’amour de notre père.
- Et que vas tu faire maintenant que tu sais ça !
- Ça ne change rien, je vais me venger, j’en ai marre qu’elle me prenne se que j’ai de plus cher. Hier ça a été toi, car elle sait que tu es tous pour moi, dans les jours a venir se sera Lee, et les autres.
- Tu es amoureuse de Lee, ça se voit, fais attention.
- Comment ? J’ai peur tu sais, elle va s’en prendre a lui, je sais se qu’elle va faire.
- Arrêtes, et vie que tu as a vivre.
- Seulement je ne le peux pas, je veux que tu reste avec lui, c’est le seul moyen pour ne pas qu’elle s’en prenne a lui, puis vous allez très bien ensemble, je sais que toi aussi tu es sous le charme de Mr Ryan, et je veux que tu sois heureuse avec lui.
- Oui mais toi !
- Moi ça n’a pas d’importance. De toute façon elle va m’avoir a un moment ou un autre.
- Dis pas ça !
Elle me prit dans ses bras, les garçons arrivèrent avec les filles a leur bras.
- Vous vous etes bien amusé a se que je vois.
- Plutôt, lança choupette.
Je savais très bien se qu’elle entendait par la. Elle me demanda :
- Hier soir, tu as fait un cauchemar, on t’a entendu hurlé non !!
- Oh, je suis désolé, des mauvais souvenirs.
- C’est quoi cette lettre et ses clef on dirai l’écriture de ton père, me dit Lynn. Que s’est il passé ?
Je me mit a pleuré, Lee arriva et me regarda avec les yeux plain de tristesse, il savait qu’il ne devait pas montré se qu’il ressent. Il s’approcha pour dire bonjours a Deb et demanda :
- Qu’es ce qui se passe ?
- Elle a tuer mon père.
- Quoi ??
- Cette lettre m’explique que Anika est ma demi sœur, et elle est jalouse de moi car j’ai eu se qu’elle n’a pas eu le droit d’avoir l’amour de notre père. J’ai hérité de la boite ainsi que de la maison de famille. Elle a décidé d’éliminé tous se que j’aime ( je regarda Lee discrètement) .
- Mais elle est folle.
- Non, elle est désespéré mon père n’a jamais été un homme a sentiment, il nous a élevé sans nous voir. On a jamais eu de famille.
- Tu vas faire quoi, maintenant.
- Faire comme si je ne savais rien, sinon elle va agir et je ne veux pas. Maintenant j’aimerai savoir quel est le programme aujourd’hui.
- On a une radio et un mini concert, c’est tous.
- Très bien, je vais être très clair, je veux aucun écart de conduite. Les filles vous faites comme si de rien était, vous les accompagnés c’est tous, moi je vais faire comme je peux. Deb je ne veux pas que tu sois la, ou arrive avant. Sinon je ne sais pas si elle ne va pas !
- Je comprend, Matth m’emmènera avant .
- Très bien, Lee pas de rigolade aujourd’hui, je suis sur qu’elle va agir aujourd’hui, alors s’il te plait tu reste près de moi. Les mecs vous savez se que vous avez a faire, discret mais efficace. Vous oubliez surtout pas, vos yeux sont mes yeux.
- Toujours Pitt, on va faire se qu’il faut tu le sais.
- Asticot, aujourd’hui personne ne sera derrière toi, j’espère que se qu’on ta appris tu l’a retenu. Je n’ai pas toujours été cool avec toi mais je suis comme ça, je suis pas une fille méchante mais je demande le meilleur de mes hommes, sache que je ferais tous pour un de mes coéquipiers même mourir, et ça ses pour tous le monde c’est bien clair.
- Oui !
Lee avait les larmes au yeux, je lui fit un non de la tête. Je me leva et monta vers ma chambre, Titi était la a m’attendre.
- Je t’ai vu le regardé, tu as peur pour lui.
- Non, je ne dois pas et je te dis que je m’éprouve rien pour lui.
- Vu comme il avait les larmes aux yeux il s’est passé quelque chose, il tient a toi.
- Peut être mais il n’y a pas moyen qu’elle lui fasse du mal, tu m’entend
- Je vois, tu lui as dis, je te connais plus que tu crois.
- Je suis amoureuse de lui, mais pour le protégé je lui ai demandé de m’oublier.

Pendant se temps. Dans le grand salon.
Lee avait le regard dans le vide et les yeux plain de larmes. Deb et Duncan lui demandèrent :
- Tu es sur que ça va ?
- Oui, j’ai juste peur.
- Tu es amoureux d’elle, ne me dis pas que non, je ne te croirais pas, lui dis Deb.
- Peux être, je ne pense pas que cela est beaucoup d’importance.
- Oh que si, tu ne connais que très peu Elo. Elle a déployé une sacré protection autour de vous, même si ça ne paraît pas, c’est la meilleur.
- Elle veut que je l’oublie, que je fasse comme si rien ne se passait.
- Et tu vas faire quoi ?
- Ce qu’elle m’a demandé, tu veux que je fasse quoi.
Je m’étais changer et je redescendait pour qu’on puisse partir.
Lee me regarda, et me demanda :
- On y va ou il y a quelque chose que tu veux nous dire.
- On peu y aller tous le monde sais se qu’il a à faire, Deb tu accompagnera Lee.
- Mais je croyais….
- Ecoute il ne t’arrivera rien je te le promet, fais moi confiance une dernière fois.
- Très bien.
Nous nous sommes tous dirigé vers les voiture. Je monta dans la voiture ave Lee et Deb.
- Maintenant tous les deux vous allez arrête se petit jeu stupide.
- C’est loin d’être un jeu, deb.
- Regarde toi, tu souffre a vu d’œil. Depuis quand tu n’as pas manger, depuis quand tu n’as pas dormie réellement.
- Je ne peux te répondre . Seulement tous ça sera bientôt terminé.
- Qu’entend tu pars la, Elo. Tu ne vas pas !
- Non ! je vais juste faire mon travail.
Nous arrivâmes a destinations, tous le monde attendais dans les voitures. Les garçons se positionnais et j’allais moi aussi sortir. Duncan et Lynn, Ant et Lily suivit de Simon et Choupette .Lee et Deb ne voulait pas sortir de la voiture, j’alla donc les cherché.
- Vous allez sortir de la oui, allez les autres vous attendes.
- Très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Noire

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 29
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Dim 28 Mai - 11:01

Chapitre 16.
Steph me dit :
- Elle est la , a gauche de l’entré, fais attention a toi surtout.
- Merci, ouvrez les yeux vous pour moi.
- Nous pour toi !
J’accompagna Lee et Deb qui venait de sortir de la voiture, ils étaient tous magnifique, ils firent quelque signe au fans et entrèrent dans la studio de la radio, je fus un peu soulagé, elle n’avait rien tenté pour le moment . Je savais que cette journée serai plus que dur pour moi. Les garçons arrivèrent :
- Comment fais elle pour savoir ou on va.
- Les médias, c’est tous, puis les fans. Il ne faut pas la sous estimé elle est très intelligente.
- Tu trembles.
- Je sais, ce n’est rien ça va passé.
- Explique nous ?
- J’ai peur qu’elle s’en prenne a vous aux garçons .
- Tu as surtout peur qu’elle te prenne Lee.
- Oh arrête avec ça titi, je t’ai déjà dis qu’il n’y avait rien entre lui et moi.
- Tu nous mens Elo, ça se voit tu sais, la manière dont tu le regarde, dont tu le protége, se que tu ressent pour lui contribue a ton travail, tu exerce une protection rapproché, rien de plus rien de moins, et ses ton travail mais tu ne devrait pas te laissé prendre aux jeux des sentiments, ou ça va te trahir .
- Tu as raison, vous me connaissez très bien ses pourquoi je veux que vous soyez mes yeux, pour le aujourd’hui, la seule chose que je dois faire c’est protégé les gens que j’aime et pour ça j’ai besoin de vous.
- Tu peux compté sur nous !
- Pour quoi faire, lança Duncan.
- Pour rien !
- Tu ne te sers pas de nous pou la trouvé.
- Non, ce que j’ai dit au mecs, c’est juste qu’ils devaient être mes yeux que je puisse vous protégé.
- Ok, il y a Lee qui veux te voir.
- Je ne préfère pas, et il sais pourquoi !
- Va le voir, il flippe .
- Tu crois que moi, non. Je sais très bien comment tous ça va se finir.
- S’il te plait.
- Je ne peux pas. Si vous avez fini l’enregistrement on va allez déjeuner quelque part et après on vous conduira a l’endroit de votre concert.
- Très bien je vais cherché les autres. Tu sais ils ont posé des questions sur toi, a Lee, comment ils le savent on sait pas, mais ça lui a fait du mal.
- Que veux tu que j’y fasse, je ne veux pas le perdre comme j’ai perdu Luc.
- Pourquoi le perdrait tu ainsi ?
- A causse de Anika, si elle veut me faire souffrir elle s’en prendra a lui.
- Je comprend.
- Alors on y vas.
Duncan alla cherché les autres, on se dirigea vers les voitures. Rien ne se passa, Anika n’était pas la, et j’en étais bien heureuse seulement je savais qu’elle nous suivrait. Arrivé au resto, je laissa les autres s’installé, Deb me demanda :
- Tu reste pas ?
- Non, il faut que j’aille au bureau pour voir se que je peux encore en tiré.
- Tu ne devrais pas y aller !lança Lee.
- Pourtant il le faut, Mick je te laisse tous se beau monde, je reviens des que j’ai fini mon rapport c’est a dire dans pas longtemps, surtout vous m’attendez, ce serai plutôt cool.
- Ça sert a quoi qu’on attendes ?
- Oh, très bien Mister, tu le prend comme ça, démerde toi.
Je me tourna et me dirigea ma voiture, Lee vint me voir.
- Pourquoi ?
- Tu le sais très bien, s’est mieux pour toi, je ne peux pas te dire que demain tous sera fini car je ne le sais pas.
- Comme j’aimerai de serrer dans mes bras.
- Je sais mais se n’est pas possible. Allez va manger tu en a bien besoin.
Il retourna a l’intérieur. Moi je partie vers se qui avait été le bureau de mon père.
Arrivé devant se grand bâtiment, je pris une grande inspiration et entra.



Chapitre 17.
Tous étais normal, la secrétaire étais la, elle me dit :
- Bonjour, Melle Vans voici vos messages.
- Très bien, merci.
Je monta jusqu’au bureau de mon père, rien n’avait changer, tous étais parfaitement en ordre, la seule chose qui avait changer c’était qu’il n’était plus la. La photo ou on était tous les deux avait été mise a la poubelle. Anika m’avait laissé un mot.
« coucou grande sœur,
j’espère que ton cadeau te plait, tu as su pourrir mon existence je vais en faire autant avec la tienne. Tu es de nouveau amoureuse, tu ne le sera pas éternellement, je te le promet. Regarde dans le premier tiroir du bureau, j’ai encore un cadeau pour toi. »
j’ouvris le tiroir il y avait une photo de moi et Lee . Au dos elle avait écris, « il est mignon, mais il ne sera plus la très longtemps »
Qu’allait elle bien pouvoir faire. J’avais peur qu’elle s’en prenne a lui, je décida donc de retourné au resto et de resté avec eux. Je pris ma voiture et retourna au resto.

Non loin du resto, une jeune fille châtain clair attendait patiemment. Une jeune fille pourtant charmante en apparence, très jolie, un visage d’ange qui cache un petit démon, Anika n’a jamais eu l’existence dont elle rêvait étant petite. Sa mère après que son père soit parti l’avait abandonner, quand elle a voulu retrouver son père, elle appris qu’elle avait une demi sœur et qu’elle passait avant elle. Elodie avait toujours eu se qu’elle voulait, une famille, des amies, et un travail qui lui permettait largement de subvenir a ses besoin, Anika lui en voulait pour ça, enfin elle ne savait rien de la vie de sa demi sœur mes elle la voyait toujours bien accompagné , bien habillé. Elle pensait que Elodie avait été élevée dans une famille qui l’aimait se qui était faut, elle se ressemblait mais ne se connaissait pas . Elle manque d’amour toute deux, si seulement leur père avait été la pour elle. Elle se ressemble tous en étant différente, une a réussi ça vie en se battant contre c’est démon, l’autre avait cherché a détruire la vie de l’autre. Anika cherche juste a être comme tous le monde, seulement elle est en fuite car elle a tuer un homme il y a 1ans, et elle ne le voulais pas, seulement il s’était mit entre elle et sa demi sœur. Ça avait en partie détruit les deux jeune femme, tous se qu’elle voulait c’est être heureuse et vivre sa vie . ça sœur était un obstacle a sont bonheur, elle aurait aimé la connaître, si elle n’avait pas tuer l’homme qu’elle aimait elles auraient peu vivre ensemble. Maintenant s’était trop tard, sa sœur ne lui pardonnerai jamais, elle allait lui rendre se qu’elle lui avait pris en la laissant vivre sont amour. Enfin quand elle serait morte elle ira rejoindre l’amour de sa vie au cieux la ou il sera éternelle. Avec son nouvelle amants. L’amour, comme Anika détestait se mots, il était tellement inconnu pour elle.
Peut être qu’elle trouvera se qu’elle cherche depuis des année. A à peine 18 ans, Anika ne vie plus, tous se qu’elle touche devint poussière. Elle allait mettre sont plan a exécution aujourd’hui, sa sœur allait payer.
J’arriva enfin au resto, j’entra et leur demanda :
- Vous n’avez pas vu Anika ?
- Non, pourquoi serait elle la ?
- Elle nous suit su matin jusqu’au soir, elle doit être ici, quelque part. il faut que je lui parle.
- T’es pas net, elle veut ta peau et toi tu veux lui parlé.
- On est pas si différente, sa mère la abandonner et mon père a refusé de s’occupé d’elle, se qu’elle ressent je l’ai ressentie pendant longtemps avant que je ne trouve ma petite famille qui ma permis d’être se que je suis aujourd’hui, elle n’a jamais eu cette chance.
- Ce que tu veux dire c’est qu’elle se venge parce que tu as eu une vie mieux qu’elle.
- Non, elle m’en veut parce que j’ai trouvé les gens que j’aime et qui me rende mon amour, chose qu’elle ne connaît pas.
Anika était derrière la fenêtre a regardé se que nous faisions. Duncan se dirigea vers l’extérieur du resto . il lui lança :
- Pourquoi ?
- Je ne t’ai pas parlé, alors tire toi avant que je te fasse du mal a toi aussi.
- Dis moi pourquoi Elo ? c’est une jeune fille génial certes mais elle a beaucoup souffert.
- C’est impossible, regarde la, tu verra que n’importe quoi qu’elle fait elle est heureuse, elle a été élever dans une famille.
- Oui, sa famille c’est ses collègue de travail, rien de plus, c’est eux qui lui on appris a ne pas en vouloir parce qu’on n’a pas se qu’on veut .
Je sortis a mon tour du resto pour voir se que faisait Duncan, que ne fut pas ma surprise en le voyant parlé avec Anika, je les regarda sans bouger de la ou j’étais.
- Oui c’est ça tu cris vraiment que je vais te croire.
- Il faudrait pourtant, parle avec elle, mais sache que qui tente rien n’a rien.
- Elle va me le payer très cher.
- Tu ne devrais pas, ça reste ta demi sœur.
- Qui n’a jamais été la pour moi ! tu appelle sa une sœur, pas moi.
- Tu as tuer l’homme qu’elle aimait !
- Je ne le voulais pas, figure toi, que je voulait seulement attiré l’attention de Elo sur moi rien d’autre.
- Avec une arme a feu ? tu as de drôle d’idée.
- Que veux tu quand tes dans une ville ou a chaque pas tu te fait agressé car tu vit dans la rue, que tu as nul par ou allé. Qu’on te regarde avec des yeux perverse tu n’as pas d’autre choix que d’apprendre a te servire d’une arme a feu.
- Je peux te comprendre mais au lieu de faire ça tu aurai du aller la voir, tous aurai été plus simple pour vous deux.
- Plus simple je ne pense pas, la vie n’a jamais été simple pour moi, et je ne pense pas que ça va s’arrangé.
Elle embrassa Duncan sur la joue et parti en courant, elle m’avait vu, je ne savais plus quoi pensé, qu’allait elle me faire cette fois si. Je me mis a pleuré, tous tombais sur mon dos. Duncan était resté dehors, il ne m’avait pas vu et s’était mieux ainsi. Lee arriva derrière moi et passa ses bras autour de ma taille et posa sa tête sur mon épaule. Il me demanda :
- Qu’es ce qu’il y a ?
- Anika a parlé avec Duncan, la juste devant le resto.
- Quoi mais il est malade.
- Elle n’est pas dangereuse pour vous, c’est juste a moi qu’elle en veut de ne pas lui avoir tendu la main.
- Mais tu en savais pas, elle n’a pas le droit.
- Elle ne sais pas que je ne savais pas que j’avais une sœur, sinon je l’aurai aidé. Je suis prête a lui foutre la paix, même l’aidé si elle s’excuse pour tous se qu’elle ma fait.
- Je pense que tu peux toujours attendre.
- Oui, en fait pourquoi tu es la ?
- Je voulais te serré dans mes bras et faire ceci !
Il prit mon visage dans ses main et m’embrassa, Duncan arriva a se moment précis.
- Oh, je suis désolé, ça fait longtemps que vous etes la.
- Moi assez longtemps pour te remercier .
- De quoi ?
- Arrête je t’ai vu avec Anika, et viens pas me dire le contraire.
- Ok, je vois que tu sais se qu’on sais dit, et pourquoi n’es tu pas intervenu.
- Si elle est parti c’est parce qu’elle m’a vu, si j’étais intervenu et t’aurai fait du mal, pour se protégé.
- Comment le sais tu ?
- C’est se que j’aurai fait si j’avais été a sa place.
- Ok, vous avez la même façon de voir les chose, par les yeux des autres.
- C’est comme ça que font les prédateurs !
- Bon c’est pas tous mais il va peut être falloir y allez.
On rentra dans le resto et demandèrent :
- On y va, ça va être l’heure.
- Ok, let’s go.
On se dirigea donc vers la salle ou aurait lieu le concert pour les fans français.
Arrivé devant la salle, il y avait une grande place a traversé, avec des escalier et une plate forme en haut, l’accident me revint en mémoire. Une mauvaise impression me tirailla le ventre, elle allait agir maintenant s’était le moment rêvé. Une longue avancé ou je ne ferai attention qu’au fans, et ensuite l’escalier et la plate forme . Avant de sortir de la voiture, j’ajusta mon gilet et regarda Lee et Deb :
- Quoi qu’il arrive vous ne vous retournez pas tous les deux, c’est bien clair.
- Tu ne peux pas nous demandé ça, écoutes....
- Je ne veux rien savoir, je ne veux pas qu’il t’arrive quelque chose. Je tiens trop a toi pour qu’elle te fasse du mal. Deb, je veux que quoi qu’il m’arrive du prendra soin de lui.
- Elo dis pas ça !
Deb me sera dans c’est bras, je regarda Lee, il ne savait plus quoi pensé. Je me pencha vers lui et l’embrassa. Je n’avait pas envie que se baiser s’arrête pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vivi_james
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 695
Age : 27
Localisation : baaa devan mon pc
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Dim 28 Mai - 12:38

ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh putain non c est pas juste pourquoi tu coupe stp stp stp stp met une suite je suis en stresse la stp pense a mon pauvre petit coeur il va pas tenir la
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(*-_titE lee_-*)

avatar

Nombre de messages : 322
Age : 29
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Dim 28 Mai - 18:56

cest tro bien je vien de tout et cest tro bien ya tro de suspense jadore en plus ta vraiment un sale caractere lol jadore jai hate ke tu met la suite pr voir ce kil va se passer

bizou miss

ps : jsui une new lectrice lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Noire

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 29
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   Dim 17 Sep - 22:59

Chapitre 18.
On sortis de la voiture, Lee et Deb étaient stressé, et moi qui regardait partout, les garçons faisait avancé chacun leur couple . Lee faisait de petit signe de main au fans, mais il était pas convaincu de ma sécurité. On continuai d’avancé sur la place, une jeune fille essaya de passé par dessus les barrière je laissa avancé Lee et Deb. J’entendis un coût de feu, je me dirigea vers Lee et me jeta devant lui, je vis Anika qui avait un sourire au lèvre. Je ne sentais pas, pourtant la balle avait traversé mon gilet, je me redressa. Anika était entrain de partir en courant, je ne voulais la laissé filé, je tira en visant sa jambe comme ça les garçon pourrai la rattrapé. Je ne manqua pas ma cible. Mick et Titi, me demandèrent par les micros :
- Pitt ça vas, répond nous ?
- Ça va elle m’a eu mais allez la cherché, je l’ai blessé, faite attention ses des balle anti-flic. Vous inquiété pas pour moi ça vas.
- On va essayé de la retrouvé, elle n’a pas pu allez très loin.
Ils partirent en courant avec les autres. Lee me pris dans ses bras, j’étais allongé par terre, je saignais abondamment.
- Elo, tu ne me laisse pas. Tu t’accroches, les urgence vont pas tardé.
- Je ne peux pas ! Ecoute moi.... c’est mon métier ... si je ne l’avais pas fait tu serai mort... je ne me le serai jamais ... pardonné. Il faut ... que tu m’aide.... a enlever mon gilet... il m’empêche de .... respiré.
Il m’aida a retiré mon gilet, je perdais beaucoup de sang, Tous le monde attendais de savoir se qui allait se passé, Déborah étais dans les bras de Duncan en pleure. Lee pleurait.
- Ecoutes moi... je vais essayé... de stoppé l’hémorragie... j’ai besoin de toi... il faut .... que tu appuie sur la plait....le plus fort... possible.
- Tu peux pas me demandé ça, ça va te faire souffrir.
- C’est ça... ou je vais .... mourir.
- Très bien, Elo je dois te dire quelque chose....
- Chut, c’est toi.... qui va ... m’écouté.... j’ai été stupide... je ne voulais .... pas souffrir... et te perdre... je m’en vais.... je t’aime Lee......
- Ah non tu reste avec moi, je t’aime me laisse pas. If loving you with all my heart’s a crime i’m guilty. Ne me laisse pas.
Il se mit a chanter :
- I… can’t breathe easy, can’t sleep at night, till you’re by my side, no I ... can’t breathe easy, I can’t dream yet another dream, without you liying next to me, there’s no air.
- Lee vient laisse les ambulancier s’occupé d’elle.
- Je t’aime Elo.
Les ambulancier m’emmenèrent a l’hôpital. J’étais certes inconsciente mais j’entendais tous se qu’ils disaient autour de moi. Je n’avais rien la balle n’avait rien touché, et elle avait été se logé dans le gilet, se qui voulait dire que je n’avais rien a craindre. Enfin a part faire une infection et une autre hémorragie. Je me laissa sombré dans les bras de Morphée j’étais sereine, je ne pensais plus a rien, comme si plus rien n’avait d’importance. Je dormais paisiblement quand j’entendis une personne me parlé. J’ouvris les yeux pour voir qui c’était.
Je trouva Anika dans le lit a coté du mieux.
- Toi, tu ….
- Je voudrais m’excusé pour tous.
- Tu ne pense pas que c’est trop tard, tu sais j’ai entendu se que tu as dis a Duncan hier. Pourquoi ?
- Je ne sais pas , quand je t’ai vu avec le petit blondinet, je me suis rendu compte que j’avais fait une erreur, depuis le début. Hier quand j’ai tiré je ne savais plus se que je devais faire, j’ai tiré sur ton copain car il m’avait regardé de travers et je n’ai pas aimé.
- C’est pour ça écoute, j’en ai marre de me dire qu tu vas me poignardé dans le dos, tu ne comprend pas que c’est toi qui a détruit le peu de vie que j’avais, je n’ai jamais été heureuse et quand je commence a l’être tu me pourri la vie. Je devrais te tuer, et ses pas l’envie qui m’en manque, seulement tu fais partie de ma famille que tu le veuille ou pas, et je ne le ferai pas, si tu veux une famille arrête de faire des connerie, tu n’aurai pas fait tous se que tu m’as fait je t’aurai accueilli les bras grand ouvert. Je ne savais pas que tu étais ma sœur jusqu'à la lettre de notre père. Tu as joué avec le feu, aujourd’hui je ne peux plus rien pour toi.
- Ecoutes je suis vraiment désolé, hier quand j’ai parlé avec Duncan je me suis rendu compte qu’en fait je ne te connaissait pas et que je ne savais pas se que tu avais vécu. Tu sais ça n’a pas été drôle tous les jours….
- Je ne veux pas savoir, tu m’as pris se qu’il y avait de plus cher. Et aujourd’hui tu veux que je t’excuse, tu sas je ne suis pas rancunière, mais je crois que je vais t’en vouloir un bon moment, mais si tu veux venir a la maison il n’y a pas de problème. Je ne laisse pas les peu de gens de ma famille se détruire comme moi je me suis détruite, tu es intelligente et tu pourra retourné a l’école pour trouver un bon travail ensuite.
- Tu es sérieuse ?
- Bien oui.
Quelqu’un ouvrit la porte, je me tourna pour voir une tête blonde :
- Je te dérange ?
- Non, viens !
Lee entra dans la chambre sans faire attention a la deuxième personne de la chambre.
- ça vas ?
- Oui, beaucoup mieux, sais tu quand dois je sortir ?
- Les médecins mon dit que s’il n’y avait pas de complication demain.
- Tu viendras me cherché.
- En fait il est la le problème, on repart demain.
- Oh, j’avais oublier, c’est pas grave je demanderai a Titi.
- J’ai quelque chose a te proposé !
- Je t’écoutes.
- Voilà, il va te falloir du repos et j’ai pensé que tu pourrais venir avec moi a Londres, juste le temps que tu te remette .
- J’aimerai beaucoup Lee, mais tu sais comme moi que se n’est pas possible.
- Oh que si tu vas allez te reposé auprès de Mister et moi je m’occupe de l’entreprise.
- Mais qu’es ce que tu fais la toi, je vais appelé la sécurité.
- Non, Lee, Anika c’est excusé et tu devrais en faire autant.
- Je ne peux pas elle a voulu me tuer, et elle a failli te tuer toi.
- Je sais mais ça reste ma petite sœur et je ne peux pas lui en vouloir toute ma vie, elle a le droit a une seconde chance, comme nous.
- Tu es sérieuse .
- Oui, et j’aimerai s’avoir si tu me donne une seconde chance.
- Bien sur, et a toi aussi Anika, tous le monde change et tu es toi aussi la bien venu a Londres.
- Merci Lee, je suis sincèrement désolé.
- Allez on oubli.
- C’est oublier.
On frappa a la porte.
- Oui !!
- Je peux entré, demanda Duncan.
- Bien sur, tu viens pour qui ?
- Pourquoi vous etes combien ?
- Trois, on est en famille.
- Comment ça ?
- Et bien, Anika et moi, partout pour Londres avec vous.
- Oh, c’est trop cool. En fait je vais avoir un problème ?
- Pourquoi ?
- J’ai qu’un bouquet de fleur.
- Mdr, c’est rien.
Les garçons restèrent bien une heure a parlé avec nous, Anika et Duncan s’entendaient plutôt bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: protection rapproché new chap 18   

Revenir en haut Aller en bas
 
protection rapproché new chap 18
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Protection rapprochée
» /!\ Protection des mineurs /!\
» John Butler pour la protection de la forêt
» Le Grand Zoo : Pour la protection des animaux
» Protection animale et Metal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Blue :: ~¤~ Général ~¤~ :: Fan'fic-
Sauter vers: